Qu’est-ce que le capital d’amorçage, comment l’obtenir et pourquoi est-il utile ?

capital d'amorçage

L’une des questions les plus courantes que se posent ceux qui ont l’idée de créer une grande entreprise est la suivante : comment lever des fonds pour mon projet ? Souvent, cette question peut être un facteur limitant ou un obstacle qui peut être surmonté grâce au capital d’amorçage.

Ce que beaucoup ne savent pas, c’est que, à partir du capital d’amorçage, beaucoup d’idées réussies ont émergé sans beaucoup de ressources. Des marques comme Ford, Amazon et même Apple l’ont fait, entre autres, parce qu’elles ont bénéficié du soutien de ce type de financement.

Vous voulez savoir ce qu’est le capital d’amorçage ? Lisez cet article et découvrez tout ce qu’il faut savoir à ce sujet.

Qu’est-ce que le capital d’amorçage pour les entrepreneurs ?

Le capital d’amorçage est une ressource de financement initial que reçoit une entreprise qui vient d’être créée afin de réaliser sa consolidation ou son décollage. On pourrait alors dire qu’il s’agit du premier tour de table que reçoit une idée commerciale.

Parce qu’il est orienté vers le développement de nouvelles entreprises et que son objectif est de couvrir leurs dépenses jusqu’à ce qu’elles atteignent la stabilité, ce capital est considéré comme « à haut risque ». L’idée du capital d’amorçage est qu’il peut soutenir des initiatives qui ont peu de chances de recevoir un coup de pouce financier d’une institution bancaire.

Quels sont les autres aspects qui font que ce capital est qualifié de « à haut risque » ? Cet investissement intervient dans un contexte d’incertitude quant à la viabilité et à la faisabilité économique du projet.

Si chaque investissement comporte un risque, un investissement dans une idée d’entreprise qui vient de démarrer pourrait être deux fois plus risqué. Des situations telles que l’émergence de nouveaux besoins et l’exigence d’un capital plus important peuvent survenir.

Une mauvaise gestion ou exécution due à un manque d’expérience dans la gestion des ressources pourrait compromettre l’investissement. Et bien sûr, si l’idée d’entreprise ne fonctionne pas, c’est un autre scénario à prendre en compte.

Qui sont les investisseurs en capital d’amorçage ?

Après avoir lu les noms de trois grandes entreprises mondiales telles que Ford, Amazon et Apple, le sujet a certainement retenu votre attention.

Maintenant que vous avez découvert ce qu’est le capital d’amorçage, il est temps de trouver qui pourrait être le financier d’une idée d’entreprise. Nous pouvons en distinguer au moins trois types :

Business Angels

Les business angels sont des personnes disposant d’un capital élevé qui investissent dans des entreprises en démarrage en échange d’une participation au capital. Selon le portail ipyme.org, ils apportent également une valeur ajoutée en raison de leur haut niveau de connaissance du secteur.

Le réseau personnel de contacts des business angels et leurs compétences en matière de gestion représentent un soutien important pour les premiers pas d’un projet.

Crowdfunding

Le crowdfunding est un réseau de financement par la foule, généralement en ligne. Les projets sont financés par des dons financiers ou d’autres types de dons.

Sur ces plateformes, vous publiez votre projet et s’il est accepté, des investisseurs pourront financer votre idée d’entreprise.

Capital-risque

Ce mode de financement consiste en l’investissement que certaines personnes réalisent dans les « startups » en phase de croissance. En contrepartie, les investisseurs recevront un pourcentage de l’entreprise.

Les chiffres vont généralement d’un minimum à des montants très élevés. Il est également considéré comme un fonds de capital-risque. C’est pourquoi les investisseurs doivent pouvoir définir le montant à investir, en tenant compte de ce qu’ils peuvent risquer.

Avantages et inconvénients du capital d’amorçage

Après avoir su ce qu’est le capital d’amorçage et qui pourraient être les investisseurs de ce type de financement, nous allons dans ce point vous montrer ses avantages et ses inconvénients. Bien qu’il s’agisse d’une excellente solution pour créer une entreprise, vous devez tenir compte des points négatifs qu’elle peut avoir.

Avantages

L’un des avantages du capital d’amorçage est que, au début, vous ne devez pas vous endetter auprès d’une banque, ce qui est déjà un grand soulagement.
En demandant l’aide d’un investisseur, vous pouvez également bénéficier de son expérience du marché et appliquer ce que vous avez appris à votre entreprise.
La consolidation de votre entreprise peut devenir une réalité, car avec le capital d’un investisseur vous aurez la possibilité de créer une société.
Comme vous pouvez le constater, il s’agit d’une opportunité à laquelle toute personne ayant un projet peut accéder. Ainsi, avant d’envisager un prêt important, de contracter une dette qui mettra des années à être remboursée, pensez au capital d’amorçage.

Inconvénients

Si votre idée d’entreprise est couronnée de succès, vous devrez inévitablement partager les bénéfices avec d’autres personnes.
Si les conditions ne sont pas claires et que les limites ne sont pas bien établies, les investisseurs peuvent s’imposer à l’entreprise.
Par conséquent, vous devez toujours tenir compte des points ci-dessus. Au-delà, cependant, le capital d’amorçage n’est pas à rejeter, l’essentiel est de savoir le gérer.

Comment obtenir un capital d’amorçage ?

Et maintenant, la prochaine question qui se pose est : comment obtenir un capital d’amorçage ? Comme toutes les autres, ce processus comporte des étapes à suivre et nous allons vous montrer ici en quoi consiste chacune d’entre elles.

Avant de décrire chaque point, le plus important est que vous soyez au clair avec votre idée d’entreprise et que vous sachiez en détail ce qu’est le capital d’amorçage. Vous disposerez ainsi d’outils qui vous permettront de convaincre plus facilement les investisseurs potentiels. Voici les étapes :

Elaborer un plan d’affaires

Il sera toujours avantageux pour vous de disposer d’un modèle commercial dont la rentabilité est garantie à un pourcentage élevé. Votre projet doit présenter des facteurs clairs tels que la viabilité, la durabilité et l’expansion possible.

Le manque d’organisation dans le domaine de la finance d’entreprise peut réduire le temps de survie d’une entreprise. En présentant les meilleurs arguments, vous pouvez rassurer les investisseurs sur le fait qu’ils ne perdront pas leur argent s’ils décident de soutenir votre idée.

À ce stade, vous trouverez utile : Comment faire un plan d’affaires – ce qui est nécessaire, la structure et étape par étape.

Etre créatif

Plus votre idée est accrocheuse et innovante, plus elle a de chances d’attirer l’attention des investisseurs potentiels. Nous savons que ce n’est pas une tâche facile et que créer quelque chose de totalement nouveau sur le marché est un défi extrêmement complexe.

Une bonne idée est d’examiner les innovations dans d’autres pays et de prendre des idées qui pourraient fonctionner pour vous ; ne copiez pas directement un projet, mais prenez les aspects qui vous semblent efficaces et donnez-leur votre touche afin qu’ils puissent également être adaptés à votre industrie locale.

Analysez vos investisseurs potentiels

Faites une analyse détaillée de qui sont vos investisseurs potentiels afin de ne pas perdre de temps et de savoir sur qui vous concentrer. Pour ce faire, vous devrez effectuer de nombreuses recherches et mener des actions de sensibilisation.

Cela vous donnera l’assurance que ces personnes sont dignes de confiance et crédibles. Prenez votre temps car cette étape est essentielle pour les étapes suivantes.

Démontrer une confiance et des connaissances totales

Soyez clair sur chaque détail de votre projet, de sorte que lorsque vous le présenterez, il n’y aura pas de place pour le doute. Il est nécessaire que les personnes à qui vous montrez votre idée remarquent votre confiance et votre connaissance du marché.

Chaque détail aura son importance, mais ces trois éléments sont cruciaux pour parvenir à un accord : la sécurité du projet, les personnes qui travailleront avec vous et la manière dont vous ferez travailler l’argent que vous recevrez.