Une spécialité gastronomique du sud-ouest : le Cassoulet

 

Le sud-ouest de la France est une terre de plaisir par excellence. Ses saveurs, ses coutumes et la démarche épicurienne qui accompagne chaque fait et geste de ses habitants sont une ode au bien-être et à la délectation. Évidemment, la gastronomie locale ne déroge pas à cette règle millénaire où chaque spécialité locale a une histoire et une raison d’être à part entière. Le foie gras chaud du Périgord, la salade landaise, le confit de canard ou encore le poulet basquaise sont des trésors pour vos papilles. Tout comme le cassoulet, cette spécialité du Languedoc aussi appelée en Occitan le « Caçolet ».

Riche mais tellement succulent

Ce plat à base d’haricot est l’équivalent de la feijoada au Brésil. L’histoire raconte que le cassoulet a vu le jour pendant la guerre de cent ans au 14 éme et 15 éme siècle.

Alors que la ville de Castelnaudary était assiégée par les Anglais, les habitants rassemblèrent toutes les provisions restantes, à savoir des haricots secs et de la viande, et concoctèrent un met qui redonna des forces aux troupes qui réussirent ensuite à chasser l’ennemi anglais. Cette légende donne une touche aventurière à ce ragoût de haricots blancs.

100 % Toulouse

Le cassoulet est donc composé de ceux-ci, de saucisses de Toulouse, de travers de porc, de manchons de canard confit, de graisse d’oie, de couenne de porc, d’oignons, de carottes et d’ail. Selon les recettes, certains ingrédients peuvent varier. Le cassoulet aura mijoté toute la journée avant d’être consommé pendant le repas du soir. Castelnaudary, Toulouse et Narbonne possède chacune une recette estampillée de leur sceau.

Un vin rouge de Corbières accompagnera à merveille ce régal gastronomique du sud-ouest. Le cassoulet comme toute cette région chaleureuse sont à découvrir sans plus attendre au travers d’un périple qui illuminera vos pupilles et fera saliver vos papilles.