L’impact des nouvelles technologies et du web sur nos droits

Actuellement, l’évolution constante des nouvelles technologies entraîne des changements importants dans toutes les sphères de la société. Les nouvelles générations ont des nouvelles habitudes quant à leur façon de communiquer et d’interagir avec les autres.

Ainsi, les gens sont de plus en plus habitués à partager des données personnelles qui traditionnellement appartenaient à la sphère privée auparavant. En effet, Internet est un espace public global qui est ouvert et accessible à tout le monde.

Attention aux partages “publics”

Il y a des positions diverses devant la possibilité de partager publiquement des informations de la vie privée.

Certains sont contents de pouvoir partager des vidéos, des photos, des textes, enfin des documents contenant du contenu privé tandis que d’autres préfèrent être discrets par rapport à l’exposition virtuelle de ce type d’information. En effet, parmi ces derniers, il y a ceux qui se résistent à l’idée de créer un profil sur Facebook ou sur n’importe quel autre réseau social.

Ainsi, on se demande quels sont vraiment nos droits lorsqu’il s’agit de protéger nos données personnelles et quel type d’information est considérée par la loi « privée » ou non.

Une histoire de consentement

On peut par exemple partager un contenu personnel publié par l’intéressé lui-même à condition que celui-ci n’ait pas été modifié. Ainsi, les données personnelles publiques sont autorisées en principe.

Également, on ne peut pas partager un document (une photo, une vidéo, un texte) sans avoir eu d’abord le consentement de l’intéressé. Dans ce sens, il faut lui demander une autorisation écrite pour ce faire.

D’autre part, la création de faux-profils est une situation fréquente en raison des caractéristiques des réseaux sociaux. Dans ce cas-là, il s’agit d’une usurpation d’identité virtuelle et la personne affectée peut porter plainte.

Ainsi, vous pouvez constater que ce que vous publiez sur la Toile peut facilement être récupéré par un grand nombre de personnes.  Alors, vous aussi vous devez être prudent avec la nature des contenus personnels que vous partagez en ligne parce qu’une fois qu’ils seront en ligne, il sera difficile de faire marche arrière. En tout cas, si cela arrive, sachez que vous avez des droits et que vous pouvez mener des actions juridiques contre la personne qui a atteint contre votre vie privée.

Publié dans Web