Hamon versus Mélenchon : vers quel résultat?

Cela peut paraitre improbable, mais ces élections présidentielles 2017 sont totalement ubuesque. Au-delà de ses nombreux rebondissements, il s’agit surtout de la réputation de la France qui est touchée. Comment les habitants des pays étrangers peuvent-ils interpréter le feuilleton qui se déroule en France? De surcroit, la coalition entre Benoit Hamon et Jean-Luc Mélenchon fait perdre bien des repères…

Rappel de quelques faits de cette campagne 2017

Alors que les jeux semblaient faits concernant les Primaires de la droite comme de la gauche (dans une moindre mesure), tout est allé de “travers”. En effet, Alain Juppé devait remporter le “titre” haut la main, et, Manuel Valls devait renverser la table suite à le défection contrôlée de François Hollande…Résultat : François Fillon a contrecarré tous les plans de la droite, et, Benoit Hamon a été projeté sous les lumières d’une telle victoire.

En parallèle, le comète Emmanuel Macron a su devenir un astre solidement ancré dans ce paysage politique désertique. Il faut préciser qu’il s’agit d’un alignement des étoiles parfait pour lui qui peut alors chercher à convaincre les électeurs du centre-gauche au centre-droite. Clairement, cet espace n’aurait pas été vacant avec un duo Juppé-Valls aux menaces de leur appareil politique.

Les affaires de Fillon et….de Le Pen

Une fois les challengers annoncés par la voix des votes des électeurs des Primaires, les débats de fond devaient faire surface notamment en matière de création d’entreprise (poumon de l’économie)…mais cela été sans compter sur les multiples affaires liées à François Fillon. Nous aurions besoin de 3000 mots pour les résumer, mais nous sommes sûrs que vous les connaissez (costumes offerts, emploi fictif présumé de sa femme,…).

Lors de ces affaires, les médias comme les autres candidats (sauf Emmanuel Macron) n’ont pas hésité à tirer à boulets rouges sur la vedette de la Sarthe. Ce dernier a tenu bon et est toujours en course avec des sondages le plaçant toujours en 3ème position avec 18% des voix, derrière le candidat de En Marche (25%) et Marine Le Pen (27%).

Justement, concernant cette dernière, les affaires ne sont pas plus reluisantes que celles de son compère de la droite “républicaine”. La concernant, les emplois sont également jugés fictifs, mais au Parlement Européen, établissement qu’elle déteste par dessus tout! Clairement, la présomption d’innocence prévaut, mais il n’y a jamais de fumée sans feu, non?

Hamon abandonné de tous cherche son bonheur sur sa gauche

Du côté de la gauche, Benoit Hamon ne fait que perdre du terrain depuis son élection illusoire au risque de franchir (dans le mauvais sens) la barre des 10%! Face à cette désillusion et la fuite des prétendus ténors barons du Parti Socialiste (Manuel Valls, Jean-Yves Le Drian,…) comme du chef du PS particulièrement silencieux, Benoit Hamon veut désormais rassembler autour de lui une personnalité aussi forte que celle de Jean-Luc Mélenchon.

Clairement, ce scénario est, il nous semble constitutionnellement impossible et JLM ne fera jamais cet effort d’accepter une “offre” de la gauche qu’il a fustigé lors des 15 dernières années! Dans le cadre de ces élections présidentielles 2017 complètement folles, que peut-il se passer de plus? Une affaire contre Emmanuel Macron qui semble sur-protégé par une caste médiatique? Un retour inespéré de François Fillon? Une chute de Marine Le Pen dont les charges juridiques s’accumulent?

Copyrights Photo – AFP PHOTO / Lionel BONAVENTURE